1 000 jours pour la planète : Camp de base, présenté par Radio-Canada
FacebookTwitterYou TubeAbonnez-vous au bulletin Espace pour la vie!
Espace pour la vie
La biodiversité c’est quoi?

La biodiversité c’est quoi?

Saviez-vous que, sur Terre, il existe des dizaines de millions d’espèces d’organismes? À ce jour, les chercheurs en ont identifié à peine deux millions… Toutes ces espèces coexistent dans des environnements parfois diamétralement différents : l’eau, l’air, la terre. De toutes les formes et de toutes les tailles, les organismes qui font partie de ces millions d’espèces peuplent tous les recoins de la Terre. Notre planète est débordante de vie!

Définition de la biodiversité

En cherchant une définition officielle de la biodiversité, on apprend que :
C’est la variabilité des organismes vivants de toute origine, y compris, entre autres, les écosystèmes terrestres, marins et autres écosystèmes aquatiques et les complexités écologiques dont ils font partie : cela comprend la diversité au sein des espèces et entre espèces ainsi que celle des écosystèmes.1

La biodiversité dans votre jardin

Pensez un instant à quelques formes de vie que vous connaissez déjà et aux milieux de vie dans lesquels elles évoluent : votre jardin avec ses deux érables et son rosier, ses oiseaux, les colonies de fourmis qui montent et descendent le long des troncs d’arbres et les papillons qui volètent autour, les champignons qui poussent dans les coins humides et les écureuils qui courent sur les branches…

Mais ça va bien plus loin que ça! Du fond des océans à la haute atmosphère, notre Terre est peuplée d’une diversité impressionnante d’organismes vivants. Et nous, les humains, sommes UNE espèce sur des millions.

Et vous, où vivez-vous?

Vous vivez sans doute dans une maison ou un appartement. Certains poissons vivent dans des bancs de corail. Les cactus vivent dans le désert. Et les jolis nénuphars poussent dans les marécages. Ce sont tous des habitats qui abritent des êtres vivants.

Chaque jour, vous vaquez à vos occupations : vous allez à l’école ou au travail, vous passez chez l’épicier pour vos provisions, vous faites du skate avec des amis ou une randonnée avec votre amoureux dans le parc au bout de la rue. Toutes ces interactions vous permettent de manger, d’avoir des rapports sociaux, de vous reproduire.

La riche trame du vivant

Et bien, c’est pareil pour toutes les autres espèces, animales et végétales. Une infinie variété d’interactions se produisent constamment entre toutes les formes de vie visibles et invisibles. Et nous, les humains, sommes liés à cette vie. Ensemble, nous formons un immense tissu d’interconnexions qui soudent tous les organismes vivants entre eux, et aux autres éléments.

Ces liens ont été façonnés sur une période de plus de trois milliards d’années, au moment où la vie est apparue sur notre Terre. Cette gigantesque trame de plantes, d’animaux et de microorganismes est la source de tout, absolument tout, ce dont nous avons besoin pour vivre.

S.O.S. biodiversité!

Et pourtant, cette trame est actuellement menacée, elle se défait… La surconsommation, la surexploitation des océans, des forêts, de la terre met ce précieux équilibre en danger.
Détruire les habitats de nos voisins, les animaux et les végétaux, c’est comme si on détruisait votre maison. Polluer, envahir un milieu et modifier le climat, c’est comme si on vidait votre garde-manger et envahissait votre espace.

Pensez un peu à ce que serait votre vie si vous n’aviez plus de maison, plus de nourriture, plus de points de repère.
Des dizaines de milliers d’espèces vivent cette situation. À cause de notre indifférence ou de notre ignorance, 130 espèces disparaissent chaque jour sur notre Terre.

Et si on s’y mettait…

Il est encore temps de reboiser, de dépolluer et de réactiver la vie autour de nous. Il faut agir maintenant pour protéger la biodiversité de notre planète. Notre vie à tous en dépend.


1 Article 2 de la Convention sur la diversité biologique, adoptée le 22 mai 1992 et ouverte à la signature des États lors de la Conférence de Rio le 5 juin 1992; entrée en vigueur le 29 décembre 1993.